Que vous soyez chanteur, pianiste ou guitariste, avoir la note juste et pouvoir l’entendre est essentiel. La pratique du solfège est donc un exercice important que tout musicien se doit de maîtriser afin de développer son oreille. Par contre, le solfège peut parfois intimider car celui-ci requiert l’utilisation de votre voix comme instrument de diffusion… Chose facile pour un chanteur mais pas nécessairement évidente pour un contrebassiste ou un trompettiste, surtout lorsqu’il ou elle est à ses débuts. Nous vous proposons 5 astuces de solfège pour les nuls qui vous aideront à progresser plus rapidement.

1. Exercez et détendez votre respiration

Le solfège nécessite l’usage de votre corps car vous utilisez votre voix. Il est donc important que celui-ci soit bien détendu afin que votre voix puisse résonner convenablement. Chaque séance de pratique du solfège devrait débuter par une période de 10 minutes d’exercices de détente. Nous vous conseillons de vous allonger sur le dos ou de vous asseoir sur une chaise. Pendant ces 10 minutes, vous pratiquerez des séquences de respiration lentes et profondes en posant votre attention sur les endroits tendus de votre corps. Le but de cet exercice est de bien détendre votre corps afin que votre souffle le soit également.

2. Enregistrez vos séances de solfège

Vous pouvez utiliser un appareil d’enregistrement numérique professionnel tel qu’une de marque Zoom ou Tascam. Ces appareils possèdent des fonctions avancées d’enregistrement qui permet de moduler la prise de son. Une autre option un peu moins professionnelle (et plus avantageuse en ce qui concerne le prix) serait d’utiliser un enregistreur pour la voix (les marques Sony ou Olympus sont parmi les plus populaires), ou tout simplement un ordinateur ou même un téléphone. En écoutant ainsi vos séances de solfège, il vous sera plus facile de détecter les endroits où vous faites des erreurs.

3. Parlez les notes

Parlez les syllabes de l’échelle de manière ascendante et descendante. Cet exercice vous permettra de bâtir votre confiance et d’éliminer l’hésitation que vous éprouvez très certainement. Commencez avec un tempo lent pour que vous puissiez être précis. Faites quelques séquences avec le même tempo lent, puis, lorsque vous vous sentez maîtriser les notes, augmentez légèrement le tempo. Répétez ce tempo pour quelques séquences puis accélérez à nouveau le rythme.

4. Utiliser un piano

Utiliser un instrument de musique est une excellente façon de vérifier la précision de vos notes lors de vos séances de solfège. Pour cet exercice, nous vous recommandons fortement l’usage d’un piano. Vous pourriez utiliser un autre instrument, mais les notes jouées sur un piano sont plus faciles à « entendre ».

Chantez une note, puis jouez cette note sur un piano et essayez d’entendre si vous chantez juste. Par exemple, chantez le « re », puis vérifiez la précision de votre note contre le « re » du piano. Vous pouvez faire l’inverse si vous trouvez cet exercice trop difficile. Jouez la note sur le piano, puis chantez-la, puis jouez-la à nouveau afin de vérifier.

5. Soyez confiant et énergique

Entamez les notes avec confiance et énergie. Peu importe si vous faites des erreurs; l’important est d’insuffler de la puissance et du dynamisme à votre voix. Cet enthousiasme et cette énergie joueront en votre faveur et vous feront progresser plus rapidement. Notez que de ne pas avoir assez de pression pulmonaire lorsque vous commencez une note (et pour toute sa durée) changera invariablement sa hauteur.

En conclusion, rappelons que toutes ces astuces vous aideront à progresser plus rapidement dans la pratique du solfège seulement si vous pratiquez régulièrement et fréquemment. Comme dans toute chose et toute discipline, la règle d’or est toujours “pratiquez, pratiquez, pratiquez.”