L’improvisation au piano détient un pouvoir qui enivre tout musicien. On est prêt à donner libre cours à la créativité. S’y connaître au piano c’est également savoir improviser. On se laisse en proie aux émotions personnelles en jouant du piano. Mais comment maîtriser les méthodes d’improvisation au piano? Quelles sont les techniques maîtrisées par un musicien qui mènent à une improvisation au piano réussie ?L’improvisation est parfois plus appréciée que la composition car tous les compositeurs doivent maîtriser, en premier lieu, l’art de l’improvisation. En second lieu, l’improvisation jouit d’une technique et d’une connaissance plus approfondie de la musique et de son langage secret. De plus, il faut connaître les bases de l’harmonie afin de devenir maître dans l’improvisation.

Avant tout, l’improvisation tient d’un état d’esprit qui vient à la rencontre du musicien afin de forger son propre univers. On attache aussi de l’importance à la confiance en soi pour réussir à mener à bout une improvisation au piano. Il faut détourner le regard de la partition afin de pouvoir rêver d’une belle improvisation.

Écouter la musique

Un musicien possédant de grandes qualités doit oser improviser. Pour une improvisation au piano, un musicien doit jouir d’une sensibilité musicale accrue. Il doit apprendre à écouter de la musique et ensuite faire un essai d’improvisation car celui ci devient le produit de toute musique que l’on écoute.

Pour un débutant en improvisation au piano, son but consiste à apprendre l’improvisation en jouant un morceau de piano à la main droite et continuer les accords à la main gauche.

Des règles à suivre

Pour être le créateur d’une mélodie au piano, il est essentiel de suivre des principes de base. D’abord, il faut être le maître de la structure de la gamme à improviser. Une mélodie se rattache toujours à une certaine gamme, plus précisément à un ensemble de sept notes. De surcroît, les accords faits par la main gauche sont essentiels. S’il est question d’un pianiste en piano solo, il gagne déjà un certain prestige. Pendant un concert solo, toutes les notes ont de l’importance, de la première jusqu’à la dernière.

Une improvisation est qualitative grâce aux astuces du musicien et non pas à son humeur. Lors de l’improvisation, c’est le musicien qui doit être sûr que tout ce qui s’ensuit sur la scène du point de vue musical est déjà dans sa tête. En même temps, celui qui improvise doit créer une interaction avec le public. L’expérience scénique joue un rôle primordial pour ce qui est de l’improvisation. L’expérience est celle qui crée le style.

Une chose reste claire: en improvisation, ce n’est pas la raison, la tête ou l’âme qui dirige, mais bien les doigts qui prennent le dessus. C’est un exercice technique à appliquer pour chaque musicien qui a de l’expérience.

Au moment où l’on improvise, on se livre et on découvre un autre univers où l’imagination règne. De plus, improviser signifie être en quête de l’aventure car c’est un terrain incertain. Au moment de l’improvisation au piano, on est à la découverte de la force intérieure afin d’être à même de faire la plus belle création.

L’improvisation piano est au cœur de la musique. Réussir à créer une mélodie originale au piano demande beaucoup de technique et d’imagination. De plus, on a besoin d’une sensibilité musicale innée, propice à l’improvisation. Par conséquent, l’improvisation c’est l’élément le plus libre et le moins gouverné par les contraintes de tout genre musical.