On a tous dans son entourage au moins une personne qui chante comme une casserole, et ne s’autorise à pousser la chansonnette que sous la douche. Mais chanter faux est-il une fatalité ou est-ce que tout le monde peut apprendre à chanter ?

Tout le monde peut chanter, à l’exception des personnes atteintes d’amusie, une anomalie d’ordre neurologique ou génétique qui empêche la perception du rythme, de la mélodie et des accords. Alors pourquoi certaines personnes chantent-elles faux ? L’explication est simple: comme un instrument de musique, le chant nécessite de la pratique, et les gens qui ne chantent pas juste manquent tout simplement d’entraînement.

Apprendre à utiliser sa voix

Comme dans n’importe quel sport ou dans l’apprentissage de n’importe quel instrument, la pratique joue un rôle essentiel. Et une personne qui n’a pas appris le chant ne chante pas forcément juste dès qu’elle émet ses premières notes. C’est donc en travaillant sa voix sans forcer et en persévérant qu’on l’entraîne, tel un muscle avant une épreuve sportive.

Faire des gammes et des exercices

Le premier réflexe à prendre lorsque l’on entraîne sa voix est de l’échauffer en faisant des exercices dans une gamme moyenne, puis grave, et enfin aiguë, pour revenir ensuite à la gamme moyenne, et ainsi de suite. Faire des gammes permet de travailler sa technique mais également de renforcer ses cordes vocales. Et à force de pratique, le registre s’élargit, la justesse vient avec le temps car, comme dans le sport, plus on chante et meilleur on est.

Les exercices d’agilité qui consistent à chanter de do à sol pour revenir ensuite à do, effectués en demi-tons pour chaque note, permettent d’acquérir plus de souplesse dans la voix. Il faut faire toutefois attention à se reposer régulièrement, et dans tous les cas dès les premiers signes de tension de la voix.

Adopter une position confortable

Pour bien chanter, un chanteur doit se tenir droit, et avoir une bonne respiration, autrement dit respirer à pleins poumons en faisant travailler les muscles de l’abdomen. Les exercices respiratoires contribuent à adopter une meilleure technique de respiration.

Améliorer son oreille musicale

De la même façon que l’on joue d’un instrument « à l’oreille », lorsque l’on chante, on reproduit les sons que l’on entend. Entraîner son oreille fait donc partie intégrante de l’apprentissage du chant. Acquérir quelques notions de solfège ou apprendre à jouer d’un instrument de musique est également moteur lorsque l’on apprend à chanter.

Pratiquer régulièrement

Il est indispensable de pratiquer le chant régulièrement pour constater des progrès significatifs, en fredonnant les chansons du moment mais aussi en pratiquant ses gammes et ses exercices, idéalement une petite demi-heure par jour. Et rien n’empêche de le faire sous la douche, en accomplissant des tâches ménagères ou en conduisant sa voiture ! Morceler les séances permet également de ménager sa voix.

Trouver une méthode d’entraînement

Les méthodes d’entraînement ou les cours dispensés par les professeurs de chant peuvent aider à rester motivé sur la durée et à obtenir de meilleurs résultats. En la matière, chacun fait bien évidemment en fonction de ses convictions et de son budget.

Faire partie d’une chorale est également un très bon moyen d’apprendre à chanter.

Une minorité de gens chantent juste à l’origine et on sait aujourd’hui que le talent musical provient plus de capacités acquises que d’un don inné. Dans tous les cas, même si l’apprentissage du chant est plus facile chez les jeunes enfants que les adultes, il n’est jamais trop tard pour apprendre à chanter !