Chacun vit son premier concert de musique classique comme un moment fort en émotions. Même le stress est là avant de commencer à jouer: être bien préparé permet d’éviter les fortes angoisses, la panique, et de donner le meilleur de soi-même pour vivre pleinement l’instant et en faire profiter les auditeurs. Voici quelques conseils pour bien se préparer à son premier concert de musique classique.

Se préparer une tenue jolie mais confortable

Contrairement à la musique rock qui est aussi un état d’esprit et s’exprime à travers des mises en scène et des comportements, la musique classique se suffit à elle-même. Sur le plan vestimentaire, il était jusqu’à récemment d’usage de porter des chemises blanches, des vestes noires en queue-de-pie, des nœuds papillon, et de respecter un certain standing. Le look a évidemment son importance mais le musicien ne doit pas oublier d’opter pour des vêtements qui soient aussi confortables, d’autant plus lorsqu’il s’agit de son premier concert.

Transformer le stress en énergie positive

Puisque l’on est au pied du mur, autant voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide. Après tout, ce concert va permettre de présenter le fruit de son travail et l’étendue de sa passion pour la musique avec des auditeurs qui la partagent.

Le trac fait partie intégrante de l’évènement, d’autant plus lorsqu’il s’agit du premier concert et il faut l’accepter, car ce n’est pas mauvais pour le musicien. Il lui permet de mieux se donner, d’y mettre tout son cœur et de déployer une sensibilité et des émotions qui n’auraient pas toute cette palette de couleurs sans le trac.

Évidemment, cela nécessite de trouver une méthode pour le gérer afin de ne pas se laisser submerger et perdre le contrôle. Mais en règle générale, essayer simplement de voir au-delà et se concentrer sur la musique fonctionne plutôt bien.

Connaître ses morceaux sur le bout des doigts

Se produire en public, c’est s’exposer au jugement des autres. Le stress lié à l’émotion de donner son premier concert est suffisamment important pour ne pas ajouter d’autres raisons d’être nerveux, par exemple ne pas avoir assez travaillé assez ses morceaux. D’ailleurs, on dit qu’il faut être préparé à 150% pour en restituer la moitié sur scène. Le musicien ne doit pas oublier que lors d’un concert, il ne se trouve plus dans le confort feutré de son salon mais mis à nu dans une grande salle, exposé au regard et à l’oreille d’un public qui peut être nombreux. Mieux vaut travailler excessivement ses morceaux car une chose est sûre : on n’est jamais trop préparé.

S’habituer à jouer ailleurs que dans son salon

Profiter de sorties pour jouer son programme devant un auditoire et à l’extérieur de la maison est une bonne opportunité pour apprendre à jouer ses morceaux devant un public et en dehors de chez soi. Une soirée sur la plage ou un pique-nique au parc sont autant d’occasions pour s’entrainer et contribuer à diminuer le stress le jour de son premier concert. Bien sûr, cela est plus facile pour le guitariste ou le flûtiste que pour le pianiste, qui doit trouver d’autres moyens de se rapprocher le plus possible des conditions du concert. I peut par exemple organiser une répétition générale publique dans la salle du concert ou une salle similaire.

Jouer son premier concert de musique classique est un moment riche en émotions que l’on garde en mémoire toute sa vie. Une bonne préparation permet de se débarrasser du mauvais stress et de garder le contrôle de ses moyens pour donner le meilleur de soi-même.