Apprendre à jouer du piano, que cela soit en lisant la musique ou à l’oreille, requiert du temps, de la patience et de la persévérance. Vous rencontrerez des musiciens qui jouent du piano sans solfège, mais qui souhaiteraient ardemment savoir déchiffrer une partition. Et vous en trouverez d’autres qui ne savent jouer qu’à partir des notes écrites, mais qui rêveraient de savoir jouer à l’oreille. Alors, quelle est la technique la plus intéressante, apprendre le piano sans solfège ou avec?

Avantages et inconvénients d’apprendre le piano sans solfège

Apprendre le piano sans solfège, c’est-à-dire à l’oreille, signifie que vous avez la capacité, simplement en écoutant une pièce de musique, de la traduire dans votre tête et de la reproduire sur un piano sans l’aide d’une partition.

Lorsque l’on choisit d’apprendre le piano sans solfège, il est courant de constater que l’on apprend de nouvelles pièces assez rapidement. Cela est essentiellement dû au fait que l’on n’a pas à passer par la lecture des notes en amont.

On a également constaté que les personnes qui optent pour apprendre le piano sans solfège font preuve d’une coordination plus équilibrée dans les deux mains, ce qui leur procure souvent plus de possibilités créatives.

Enfin, on remarque les individus apprenant le piano sans solfège développent une réelle capacité à créer leurs propres compositions.

Avantages et inconvénients d’apprendre le piano et le solfège en même temps

Lorsque l’on joue du piano en lisant une partition, nous observons et traduisons une musique écrite qui nous guide en même temps que nous jouons. La musique écrite nous montre quelles notes jouer, quel tempo adopter, mais aussi le temps imparti à chaque note ainsi que les pauses entre les notes.

Savoir lire la musique est un véritable atout lorsque l’on joue au sein d’un groupe. Dans un orchestre par exemple, jouer à partir de la partition garantie que personne ne rate une note ou une pause, et que tous les musiciens jouent ensemble. Mais les avantages de jouer du piano avec le solfège ne s’arrêtent pas là.

Le solfège facilite grandement le jeu, puisqu’il met à la disposition du musicien, débutant ou expérimenté, des instructions de jeu très claires.

Le solfège offre une base technique indispensable et permet de ne pas prendre de mauvaises habitudes qui risquent de ralentir vos progrès.

Le solfège comme base de l’apprentissage du piano est reconnu pour permettre aux élèves un peu plus avancés d’évoluer plus rapidement et de manière plus qualitative, en particulier lorsque des morceaux plus techniques sont envisagés. Les efforts du début payent et le sentiment de satisfaction est d’autant plus important.

La théorie musicale, et notamment les harmonies, est très utile pour accélérer l’apprentissage, pour mieux comprendre les différents schémas musicaux et offre une compréhension globale de la musique en général, et d’un morceau en particulier.

Utiliser le solfège pour apprendre le piano, c’est aussi pouvoir lire lentement et prendre le temps de déchiffrer chacun des sons, alors qu’il est difficile, dans le cas où on apprend sans solfège, de ralentir la bande-son pour mieux comprendre le morceau.

Enfin, apprendre le piano avec le solfège élimine tout risque de doute sur des notes qui se ressemblent et qu’il peut s’avérer difficile d’entendre de manière précise.

Quand le fait d’apprendre le piano sans solfège offre certains atouts, notamment en termes de créativité et de liberté, l’apprentissage du solfège associé à la pratique de l’instrument nous semble indispensable pour bénéficier d’une progression continue et d’un apprentissage complet.